Partager

Un voleur de bétail, gracié par le chef de l’Etat en 2017, alors qu’il a était emprisonné à un an de prison, sème le désordre dans la localité de Mbane.

Selon les éleveurs de cette partie du pays, sur les ondes de la Rfm, l’emprisonnement de ce voleur, chef de bande était une aubaine pour les populations, mais la grâce que lui a accordée le chef de l’Etat est venue semer la peur.

En ce sens, selon toujours la radio du Groupe Futurs Médias, les éleveurs disent ne pas comprendre l’attitude du chef de l’Etat qui avait annoncé à Ndioum, que les sanctions contre les voleurs de bétail seront corsées, et au même moment, il gracie un individu reconnu de tous comme étant un grand bandit de grand chemin.

LAISSER UNE RÉPONSE