Partager

Dans un entretien avec L’Observateur, Moustapha Cissé Lô est revenu sur la débâcle de son parti dans la consultation référendaire du 20 mars. El Pistelero se lave à grande eau et soutient qu’il n’est pas le seul responsable de cette cuisante défaite de l’APR dans le département de Mbacké. Il appelle ses camarades à faire une introspection.

» Avons-nous le même personnel politique (ministre, directeurs, etc), que les zones où le Oui l’a emporté? Le département de Mbacké fait partie des plus grandes localités mais à chaque fois on ne fait allusion qu’ à une personne: Moustapha Cissé Lô. Pourtant, il y a un ministre, des directeurs nationaux, des députés. Quel est leur rôle , pour qu’à chaque fois, c’est moi qui suis indexé. (…) Parce que tout simplement, Moustapha Cissé Lô a bon dos », dit-il.

Toutefois, il dit ne rien regretter de ce qu’il a accompli à Touba. « Cette élection sera la dernière à laquelle mon nom sera mêlé au département de Mbacké. Parce que, je ne vais plus y voter. Je ne vais pas perdre 50 millions FCFA pour un parti dont la chute n’est causée que par ses propres membres qui sanctionnent en votant Non. Ce sont des choses que je ne vais plus accepter », soutien-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE