Partager

L‘homme du 16 juin 1999″ ne cesse de surprendre son monde. Après avoir clamé haut et haut que l’Alliance des forces de progrès  (Afp) n’aura de candidat à la présidentielle qu’après le second mandat de Macky Sall à la tête du pays, Moustapha Niass s’est fendu d’une déclaration qui va, à nouveau, rester dans les anales de l’histoire politique du Sénégal.

En effet, selon L’As de jeudi, le président de l’Assemblée nationale, le Sénégal sous Macky Sall marche sur des roulettes. “Qu’on le veuille ou pas, le Sénégal marche”, a soutenu de façon dithyrambique, le Président de l’Assemblée nationale.

Mais là où Moustapha Niass a plus surpris, c’est quand il compare Macky Sall à Ulysse, l’un des héros les plus célèbres de la mythologie grecque et roi d’Ithaque.

“Macky Sall est l’homme de son pays et de son temps”, a-t-il ajouté accentuant la comparaison à ce roi qui a “sauvé” son pays de l’invasion étrangère.

Pourtant, celui qui a quitté en 1999 son parti politique de cœur, le parti socialiste (Ps) pour “injustice”. Et qui, jusqu’en 2008, interpellait et invitait le peuple en 2008 face aux dérives du régime Wade.

“Les raisons qui avaient, en 1999, conduit à l’Appel du 16 juin, prévalent encore, aujourd’hui, avec une acuité et une réalité plus intensives…”, invitait-il pour une adhésion massive aux Assisses nationales.