Partager

Étrange, cette affaire de double découverte macabre. Le vendredi 10 février on découvrait à la Sicap Liberté le corps sans vie de la dame Fatou Bintou Boye. Le lendemain, jour de son inhumation, on découvre le corps de son mari, Mouhamadou Samba Kambe pendu à un arbre à Sédhiou.

Selon les témoignages de proches du couple, Fatou Bintou Boye et Mouhamadou Samba Kambe s’étaient mariés le 31 décembre dernier.

Et c’est seulement, le samedi 4 février dernier que le jeune couple a rejoint son appartement sis à la Sicap Liberté. Et comme cela est de coutume chez les Sénégalais, ils sont allé salué le voisinage à leur arrivée. Mais trois jours après, les voisins ont commencé à s’inquiéter de ne pas voir le couple. Une absence étrange qui a coïncidé avec l’odeur nauséabonde qui se dégageait de l’appartement de ces derniers.

L’odeur persistant, sa voisine qui vit dans l’appartement d’à côté, a appelé le propriétaire de l’immeuble qui, à son tour, a appelé les sapeurs-pompiers. C’est ainsi que la porte de l’appartement a été défoncée. Mais là, surprise. Ils ont retrouvé le corps sans vie de Fatou Bintou Boye qui était en état de décomposition avancée. A cet instant, tout le monde se demandait où se trouve le mari. Et curieusement, le soir de l’inhumation de Fatou Bintou Boye au cimetière, la famille a été informée de la découverte du corps sans vie de Mouhamadou Samba Kambe à Médina Wandifa, à Sédhiou, où il s’était pendu à un arbre.

La découverte a été faite par les enfants qui venaient des champs. L’homme qui était attaché à l’arbre et qui était à 1 m du sol a en effet été retrouvé avec un permis de conduire, une carte d’identité nationale ainsi qu’une somme de 150. 000 FCfa. Selon les témoignages, la victime avait cependant été aperçue par certains dans un restaurant, la veille de sa mort. Une enquête a été ouverte par la Division des investigations criminelles.

LAISSER UNE RÉPONSE