Partager

Ndèye Ndiaye « Atlanta », une célèbre actrice de développement basée à Atlanta, capitale de l’Etat de Georgie, aux Etats-Unis d’Amérique, a procédé samedi au lancement officiel de son mouvement politique dénommé « Pour l’émergence de la Casamance, je m’engage » qui se veut une plateforme économique, a appris

« Cette plateforme va servir de voix aux sans voix. Elle est la majorité silencieuse de la Casamance. Nous demandons à la population de s’engager pour le développement de leur terroir », a lancé Ndèye Ndiaye Atlanta au cours de la cérémonie de lancement de la dite plateforme.

Dans une salle du centre culturel de Ziguinchor remplie, Ndèye Ndiaye « Atlanta », par ailleurs présidente du réseau des femmes pour l’émergence de Ziguinchor, s’est dit engagée à donner un contenu à ses nombreuses activités de développement en vue d’accompagner le slogan de l’émergence d’où la formule : « Pour l’émergence de la Casamance, je m’engage ».

En présence de plusieurs acteurs de développement et de responsables politiques dont le ministre-conseiller spécial du président de la République Benoit Sambou, Mme Ndiaye a indiqué que sa plateforme économique a « pour objectif de recueillir les avis de la population sur le programme du gouvernement ».

« Les politiciens tiennent souvent leur discours sans tenir en compte des préoccupations et de l’opinion des populations pour qui les différents programmes sont destinés », a déploré Ndèye Ndiaye « Atlanta », insistant sur la nécessité d’expliquer « la vision du président de la République dans une perspective d’intégrer les avis des populations à la base ».

Connue pour son engagement pour la cause féminine et ses multiples interventions en faveur des plus démunies, Ndèye Ndiaye « Atlanta » a surtout insisté sur la formation des jeunes.

Ceci est d’autant important, a-t-elle dit, que « pour arriver à l’émergence, il faudra le développement qui ne peut s’obtenir sans la formation des jeunes, des femmes et de tous les acteurs ».

Devant une foule nombreuse, Ndèye Ndiaye « Atlanta » a évoqué plusieurs axes de sa plateforme économique et politique, insistant sur les enjeux liés à l’éducation et la formation, le sort des jeunes diplômés, l’absence de recrutement « sérieux » dans les entreprises nationales, la densification du tissu économique, la réorganisation du secteur de l’élevage, la préservation de l’environnement et la transformation des produits locaux.

MTN/PON

LAISSER UNE RÉPONSE