Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Le vent de la révolte est – il entrain de gagner les rangs du parti démocratique sénégalais ? Tout porte à le croire après la sortie du porte parole de la fédération des cadres libéraux Lamine BA. Une réaction qui révèle un malaise au sein de la formation libérale.

Les lendemains électoraux sont toujours une occasion pour les chapelles politiques de tirer leur bilan, faire leur introspection et définir les nouvelles orientations afin de s’adapter aux réalités nées des urnes.

Le parti démocratique sénégalais ne peut échapper à cette logique s’il compte assurer sa survie dans une arène politique après cette présidentielle que les libéraux ont suivi sur le banc de touche.

Publicité

Après sept ans d’opposition ponctuée par tellement de péripéties (emprisonnement de ses militants, débauchage et démission de certains cadres…) , le parti démocratique sénégalais gagnerait à poser le débat en interne pour dégager de nouvelles perspectives  et assouvir les ambitions de certains cadres qui ne comptent plus jouer les seconds rôles.  Des frustrations ont jusque là été étouffées pour laisser passer l’orage de la présidentielle.

Publicité

Au lendemain de celle ci les langues se délient et les ambitions risquent de s’afficher au grand jour. La sortie de Lamine BA révèle un trop plein d’amertume que ne peut plus contenir les murs de la permanence Omar Lamine BADJI.

Les causes de cette frustration sont à chercher dans cette farouche intention de Abdoulaye WADE qui compte dérouler le tapis rouge à son fils Karim WADE au mépris des ambitions légitimes des militants des années de braise. L’autorité de la « seule constante » risque ainsi d’être soumise à une rude épreuve.

MBISSANE TINE SENEGAL7

 

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE