Partager

Papa Abdoulaye Seck, ministre de l’agriculture, demande la création d’un nouveau conseil agriculture et rural. Cela dit-il « pour une bonne élaboration de notre cahier de charges »

L’agriculture demeure l’un des secteurs prioritaires de l’Etat du Sénégal. Ainsi, il est attendu du secteur, d’après le ministre de l’agriculture et de l’Equipement rural, un dynamisme constamment revigoré permettant d’en faire enfin un levier incontesté de changement de la physionomie de notre économie. Par conséquent, dit papa Abdoulaye Seck, il nous faut réfléchir pour créer un environnement propice à une expression plurielle de l‘excellence dans le secteur agricole sénégalais. Et cet environnement favorable peut être porté par la mise en place d’un nouveau conseil agricole et rural.

D’après M. Seck : «  il convient de tout mettre en œuvre pour doter de notre pays de ce conseil à la hauteur de nos défis partagés. Il faut un conseil agricole rural nouveau. Ce conseil doit être piloté par les préoccupations légitime des acteurs pour une bonne élaboration de notre cahier de charges ». Revenant sur les raisons de la nécessité d’avoir ce conseil, le ministre souligne : «  les producteurs ont souvent de très bonnes raisons de faire ce qu’ils font. Il faut par conséquent, faire de ce qu’ils font un point de départ et un point d’arriver pour transformer positivement et durablement l’agriculture Sénégalaise. Le conseil agricole et rural nouveau doit certainement viser l’efficacité et l’efficience de ces interventions. »

Senegal7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE