Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Le site ghanéen « Modern Ghana » a supprimé ce jeudi après-midi l’article qui impliquait Ousmane Sonko dans un financement occulte de 195 000 dollars de la société britannique Tullow Oil. Il faut dire que  l’acharnement dont serait victime Sonko  risque de se retourner contre le régime de Macky Sall. Car, seule la vérité est révolutionnaire et en lieu et place de programmes  à soumettre aux Sénégalais, c’est des guéguerres sans fin que l’on propose aux Sénégalais. Triste réalité pour un pays qui était  la vitrine de la démocratie en Afrique au Sud du Sahara. 

Mensonge ne peut être plus grossier que de vouloir par tous les moyens faire croire aux Sénégalais un scandale qui n’en existerait pas et dont les présumés dénonciateurs ou comme tels ont vertement balayé d’un revers de mains toutes ces fausses informations qu’on leur attribuerait. Il est vrai que les enjeux de la présidentielle sont énormes mais pas au point de servir aux Sénégalais des tissus de mensonge cousue sous l’autel de la politique politicienne pour faire passer ses desseins. Le Sénégal ne mérite pas de telles bassesses qui renseignent de l’anachronisme qui caractérise nos décideurs qui ne comprendront jamais qu’à force de combines, de délation et de manœuvres dilatoires, tout finit  pas retomber sur leurs têtes. Les sénégalais ne sont pas forcément avec Sonko, Macky ou autres candidats. Les sénégalais ont surtout besoin de bonne foi de nos postulants à la magistrature suprême. L’article intitulé « The Challenges of exploiting natural resources in Africa »  a été repris par des journaux et beaucoup d’autres sites sénégalais mais sans discernement ni recoupement. Le financement d’Ousmane Sonko par la société britannique Tullow Oil « c’est un fake news ». C’est du moins ce qu’a dit la journaliste Michelle Madsen contactée par le journal de l’information.  Dans ces conditions, les Sénégalais ne doivent s’attendre qu’à une élection présidentielle tronquée, non-apaisée et même source d’instabilité nationale. L’on ne sait pas si l’opposition va boycotter ou pas cette échéance majeure mais ce qui reste certain, c’est que cet acharnement injustifiée sur Ousmane Sonko a contribué à donner des ailes à ce dernier. Et si l’on n’y prend pas garde,Sonko risque de donner du fil à retordre à un pouvoir de Macky qui multiplie ses fronts  au moment où il devrait rendre crédible cette  présidentielle. Pour sûr, tout va s’éclairer d’un jour nouveau.

Publicité
Publicité

Assane SEYE-Senegal7

 

 

Publicité
Publicité

2 Commentaires

  1. Ça peut etre une mise en scène par Sonko et ses alliés de l exterieur. Qui a pour but de divertir les Sénégalais face à l’autre scandale Atlas MERCALEX . Aussi C’est pas seulement l’APR qui a intérêt à salir la peau de Sonko. D’autres partis de l’opposition peuvent le faire. Donc vous Segegal7 devez approfondir votre réflexion la prochaine fois .

LAISSER UN COMMENTAIRE