Partager
ANNONCE

Soukeyna Dagniogo, présidente du réseau d’appui aux initiatives de développement économique estime qu’il y’aura pas d’émergence au Sénégal, tant que le système des trois repas quotidiens ne soit aboli.

« Je pense que, pour espérer un second mandat, le Président doit mettre l’accent sur l’agriculture. En plus, il faut changer les mentalités. Le président Sall parle d’émergence, mais on ne peut pas émerger tant qu’il y’aura trois repas au Sénégal. Quand on parle de développement c’est les femmes. Donc, le jour où les femmes cesseraient de préparer le repas du midi, il y’aura émergence », soutient Soukeyna Dagniogo devant nos confrères du quotidien La Tribune.

Cependant, la présidente du réseau d’appui aux initiatives de développement économique propose seulement le petit déjeuner et le diner.  Pour elle, c’est ce qui fera que toute la journée, les hommes sont au travail. « Les femmes consacrent beaucoup de temps pour le ravitaillement au marché et préparer le repas du midi. Si ce temps était consacré au travail, il serait possible d’atteindre l’émergence. Donc il faut cesser de préparer  trois repas par jours et aller travailler », a-t-elle dit.

Senegal7.com

ANNONCE

LAISSER UN COMMENTAIRE