Partager
ANNONCE

Ousmane Sonko, leader du parti Patriote du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef-les Patriotes) n’est pas du toute fait partie de ceux qui croient au démenti formulé par l’architecte Pierre Goudiaby Atepa après avoir été cité dans l’affaire dite des «Panama papers».

Dans l’émission  «Objections» sur les ondes de Sud Fm, il déclare : «J’ai entendu M. Goudiaby Atepa dire qu’il avait ouvert un compte à Genève et que par suite, son conseiller lui a conseillé d’en ouvrir au Panama pour payer moins d’impôt. C’est là où il faut en venir sur les questions fiscales et d’évitement. Il aurait avisé le ministère».

Très ne verve, il se pose un certain nombre d’interrogations : «La question que je me pose, c’est est-ce qu’il a sollicité et obtenir une autorisation préalable, parce que c’est ce qu’a dit loi? Ou bien, est-ce qu’il a ouvert les comptes pour ensuite aviser ? Mais aussi, lorsqu’il a avisé, le ministère de l’Economie et des Finances a-t-il transmis l’information à  la Direction générale des impôts te des domaines pour que dans le cadre du suivi de son  dossier fiscal, qu’on puisse intégrer que ce monsieur détient un compte dans un paradis fiscal et les flux financiers qui concernent ce compte nous interpelle ?»

Parce que, d’après M. Sonko,  tous les revenus qu’un résident sénégalais gagne doivent être imposés, fiscalisés, ici, au Sénégal, sous réserves des conventions fiscales qui peuvent nous lier avec des pays, mais surtout pas des paradis fiscaux, mais des pays à fiscalité normée.

Azactu.net

ANNONCE

LAISSER UN COMMENTAIRE