Partager

Voilà une affaire qui risque de faire couler énormément d’encre et de salive aussi bien dans la capitale du mouridisme, que dans les contrées les plus reculées. Il s’agit d’une scandaleuse histoire de mœurs qui a eu lieu à Touba entre un célèbre guide religieux du nom de Serigne Mbacké Bousso et une dame nommée Lala Aïcha Fall.

Selon la version du marabout qui a porté l’affaire en justice avec une Incapacité temporaire de travail (Itt) de trois semaines, la dame et sa famille l’ont bastonné, ôté ses habits avant de le prendre nu en photo. Son seul tort : passer chez Lala Aïcha Fall pour lui annoncer le baptême de son nouveau-né.

Des allégations battues en touche par la prévenue qui a accusé à son tour le marabout de passer le plus clair de son temps à espionner ses moindres faits et gestes. D’après Mme Fall, ce fameux matin, Serigne Bousso est passé chez elle sans même porter de pantalon, parce que malintentionné.

Et ce n’est que lorsqu’il s’est jeté sur elle qu’elle s’est vaillamment défendue, aidée par sa famille venue à sa rescousse. Selon Lala Aïcha Fall, les photos prises étaient pour garder des preuves au cas où l’affaire devait passer en justice. D’ailleurs, elle a montré les clichés aux juges, stupéfiés, devant une assistance complétement médusée.

A la différence de Serigne Mbacké Bousso qui a demandé dix millions de dommages et intérêts, Lala Aïcha Fall qui a estimé avoir été agressée par son protagoniste dans son propre domicile et devant ses enfants, a réclamé quinze millions FCFA. Le verdict sera rendu le 07 mars 2017.

LAISSER UNE RÉPONSE