Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Il y 104 ans, le 24 avril 1915, le gouvernement ottoman ordonnait la rafle de plus de 250 notables arméniens dans la capitale de l’Empire, Istanbul. Le début d’une campagne de déportations qui allait effacer une grande partie des Arméniens de la carte de l’Anatolie. La France a instauré depuis cette année une journée officielle de commémoration à cette date. Mais les autorités turques, qui refusent catégoriquement de reconnaître un génocide, ont accueilli avec colère l’initiative française, accusant Paris d’avoir porté un nouveau coup à la relation franco-turque.

Saliou Ndiaye
Publicité
Publicité

Warning: A non-numeric value encountered in /var/www/vhosts/senegal7.com/httpdocs/wp-content/themes/Newsmag/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE