Partager

Selon le groupe LoveRealm, « de nos jours, on ne voit que des personnes nues et de la violence sur les réseaux sociaux « .

Le PDG Yaw Ansong Jnr a déclaré dans un communiqué que le site lancé le 9 janvier « offrira une expérience sainte des réseaux sociaux en censurant et en supprimant le contenu ‘non chrétien’ ».

Des centaines de chrétiens sont invités à utiliser l’application au cours d’une conférence dans la capitale Accra.

Les fondateurs du site espèrent qu’il permettra à ceux qui ont du mal à garder la foi à partager leurs faiblesses et confesser mutuellement leurs péchés.

BBC

LAISSER UN COMMENTAIRE