Partager

Une petite phrase prononcée par la vice-présidente de Gambie lors d’une réunion à huis clos ne va pas faciliter ses relations avec le président guinéen Alpha Condé.

Incident lors du huis clos du 31 janvier, vers 11 h 30. Ignorant les règles de fonctionnement, Fatumata Jallow Tambajang veut intervenir sur un rapport adopté un peu plus tôt. Le nouveau président en exercice, Alpha Condé, lui refuse la parole, en lui rappelant qu’on ne peut débattre à nouveau d’un texte déjà approuvé.

Oubliant de fermer son micro, la vice-présidente gambienne lance alors un « He is crazy ! » que tous les chefs d’État ont entendu, y compris l’intéressé. Se rendant compte de sa gaffe, Mme Jallow Tambajang a d’abord tenté d´expliquer qu’elle avait voulu dire « it’s crazy », avant d’exprimer le souhait de rencontrer le président guinéen pour lui présenter ses excuses.

Alpha Condé a décliné l’offre : « Qu’elle ne s’avise surtout pas de venir me voir ! »