Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Les femmes de l’ile Amorphil étaient ce mercredi dans les rues pour dénoncer la lenteur des travaux de l’hôpital de niveau 2, entamés depuis plus de 14 ans, d’un coût global de 5 milliards de francs Cfa. . Venues de plusieurs villages du Fouta, elles ont bravé la chaleur pour réclamer de meilleure condition de vie, mais également l’érection de Cascas en commune. Selon Mariama Tall qui a lu le mémorandum devant des centaines de femmes de cascas, l’Etat a trainé les pieds et qu’il faut de mesures d’urgences pour éviter les cas de morts sur la route, lors des évacuations dans d’autres structures sanitaires de la région.

senegal7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE