Partager
ANNONCE

Le quotidien d’informations « Les Echos » avaient écrit que Kabirou Mbodj, Dg de la société de transfert d’argent Wari a violé sa nièce répondant du nom de Malaika Aïssatou Cissokho.

Ses avocats se sont chargés d’envoyer une plainte au quotidien pour diffamation et réclament des dommages et intérêts d’un montant de 50 millions de francs CFA, d’après « Le Témoin », lu par senegal7.com.

Les journalistes, à l’origine de ces écrits, ont plaidé non coupables.

Le tribunal va délibérer le 25 janvier prochain.

Senegal7

ANNONCE

LAISSER UN COMMENTAIRE