Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

A cause d’un avis défavorable du préfet de Dakar, la marche du Collectif pour la justice et contre les violences policières, prévue hier samedi 06 octobre, n’a pu se tenir.

Guy Marius Sagna, parlant de l’affaire Omar Watt, ce jeune homme battu à mort par des militaires français, se demande si la justice sénégalaise fera son travail sans complaisance.
« Nous pensons que ces interdictions renforcent plus les citoyens de ce pays. Qui se disaient déjà, devant l’affaire Omar Watt, est-ce que cette affaire irait jusqu’au bout? Aujourd’hui beaucoup de citoyens Sénégalais se posent des questions: est-ce que la justice Sénégalaise ira jusqu’au bout ? », a-t-il dit.

Publicité
Publicité

Dans son intervention, relayée par senenews, le tonitruant Guy Marius n’a pas manqué de charger le président Macky Sall qui, selon lui, empêche la justice de jouir d’une totale indépendance.
« La justice sénégalaise qui, rappelons-le, est aux ordres de notre président de la République qui est aller jusqu’à Paris pour dire « je suis Charlie » et qui, à trois reprises, empêche les citoyens de ce pays de manifester et de dire : nous sommes Omar Watt, nous sommes Seck Ndiaye, nous sommes Pape Sarr, nous sommes Elimane Touré, nous sommes Fallou Sène », s’indigne le coordonnateur du Collectif.
Cheikh KANE / SENEGAL7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE