Partager

Virtuellement opposé au Président Macky, le leader de Bess Du Niak a dû changer de fusil d’épaule depuis la Mauritanie où il est en  séjour relativement aux concertations sur le pétrole et le gaz. Selon lui, il  n’y a pas de malédiction  qui tienne sur l’exploitation des ressources.

Le rapprochement impromptu entre le leader de Bess Du Niak et le chef de l’Etat Macky suscite bien des interrogations en ce sens qu’entre ces deux personnalités c’est toujours   le « branle-bas de combat ».Mais comme en politique tout peut arriver, eh bien le marabout politicien a dû lâcher du lest pour s’accorder avec le chef de l’Etat sur les questions d’intérêt national. Depuis la Mauritanie où il est en séjour, Mansour Sy Djamil estime que le dialogue autour des ressources  pétrolières et gazières trouve toute sa pertinence. « On ne peut pas passer tout son temps à critiquer les accords signés entre le Sénégal et la Mauritanie. Il est important de s’asseoir avec le gouvernement pour prendre connaissance de ces dossiers et de comprendre le contenu de cet accord gazier », a-t-il déclaré. Ainsi étant sur la même longueur d’onde que le Président Macky, le leader de Bess Du Niak a indiqué qu’il n’y a pas de malédiction qui tienne sur l’exploitation de ces ressources. Et il donne les exemples très réussis de l’Arabie Saoudite, du Qatar et du Pérou. Pour sa candidature en 2019.Mansour Sy Djamil déclare que le choix revient à son parti.

senegal7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE