Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Le  séminaire programmatique des cadres du parti Rewmi à Saly, ce week-end, a tourné en Congrès d’investiture où Idrissa Seck a  été porté au pinacle. En effet l’ancien premier ministre a mis à profit cette instance Rewmiste pour tirer à boulets rouge sur Macky. A son avis, si le chef de l’Etat viole la Constitution, il sera dégagé.

Publicité
Publicité

Dores et déjà, Idrissa Seck le leader de Rewmi et ses cadres ont taillé bavette à Saly ce Week-end en déclinant leur projet de société pour la présidentielle de 2019.Et au vu de la solennité de l’événement, les cadres du parti ont aussitôt transformé leur séminaire en Congrès d’investiture. Idrissa Seck a été investi candidat de son parti à la présidentielle de 2019.En effet dans les axes de son programme fondamental, Idy se donne comme priorité l’Education. Il compte  ainsi  mettre en place un Conseil supérieur de l’Education qui sera présidé par le Président de la République lui-même, a-t-il assuré. (…).Ainsi, après les travaux qui ont consacré la nomination de plusieurs cadres à des postes de responsabilité politiques, l’ancien Pm s’est tourné vers le chef de l’Etat. Selon lui, Si  Macky viole la Constitution, ils le dégageront de là, a-t-il martelé. « Nous n’allons pas le laisser brûler le pays. Je veux lancer un appel solennel à la Société civile  qui cherche à renouer les fils du dialogue rompu. Moi, en tout cas, je ne dialoguerai pas avec lui parce que sa parole n’est pas stable et il n’honore pas  ses engagements. En revanche, vous avez la possibilité de lui dire de faire ce qu’il doit faire : c’est de ne pas violer  la  Constitution, de ne pas instaurer le parrainage, Donc, le 19 avril, nous sortirons tous nombreux  mais nous ne voulons pas brûler notre pays. Je vous ai dit qu’il suffit que nous soyons très nombreux à porter nos brassards et déterminés. Si Macky viole la Constitution, nous le dégagerons de là », avertit Idrissa Seck.

Senegal7.com

Publicité
Publicité

SENEGAL7TV

LAISSER UN COMMENTAIRE