Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

L’autopsie faite sur le corps du chef de la Brigade spéciale de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) a révélé ses secrets. Le certificat de genre de mort conclut en une mort par suicide.

Ce que la famille du douanier ne veut pas entendre car pour rien au monde le défunt, fervent musulman, qui a effectué le pèlerinage à la Mecque et qui s’entendait bien avec toute sa famille, n’aurait abrégé sa vie.

Publicité
Publicité

« Je ne l’ai pas ici (il parle dudit certificat), mais il y est dit qu’il s’est suicidé par balle dans la bouche. Il parait que la balle n’a pas été retrouvée. On m’avait dit qu’une expertise balistique sera faite. Non, jamais ! C’est moi qui ai éduqué Cheikhou. Je le connais. Je ne vois pas pour quelle raison il se suiciderait. Quand on met un terme à sa vie, c’est qu’on a des problèmes de famille, au travail ou d’argent. Ce n’est pas le cas. Il s’entend avec tout le monde dans sa famille, au travail. Il est le cadet de la famille, mais il aidait tout le monde », rejette catégoriquement l’oncle du défunt, Serigne Gaye.

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE