Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Deux assassinats en 48 heures. Cela s’est passé à Keur Massar cette semaine. D’abord, c’est Cheikhou Sakho le chef du bureau de la douane qui est retrouvé mort avant-hier par balle dans sa voiture à Keur Massar.

Moins de trois jours après une militante de Pastef a été tuée chez elle tard dans la soirée juste après un meeting de Ousmane Sonko. Une véritable équation dans une localité qui est en train de connaitre une explosion démographique. L’absence de sécurité inquiète de plus en plus les populations.

Publicité
Publicité 2

Pourtant dans certaines grandes manifestations il est de coutume de constater le déploiement d’un impressionnant dispositif sécuritaire pour éviter tout troubles. Récemment par exemple, l’Université Cheikh Anta Diop a été quadrillé par des engins blindés avec à leur bord des forces de l’ordre armés jusqu’au dent lors de la visite du Président Macky Sall dans le temple du savoir.

Il urge dès lors de renforcer davantage la sécurité des citoyens dans un contexte pré électoral où le moindre étincelle pourrait produire des effets dévastateurs.

Amadou Lamine MBAYE

(Malick Dabo / Senegal7)

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE