Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

La condition de l’opposition pour participer au dialogue politique était la mise en place d’une commission cellulaire dirigée par une personnalité neutre. Ce point a fait l’objet d’un consensus entre la majorité, les non-alignés et la société civile lors de la rencontre tenue ce jeudi à la direction générale des élections. Une rencontre qu’avait boycottée l’opposition réunie autour du front de résistance nationale. Cette avancée devrait pousser l’opposition boycotteuse à rejoindre finalement la table du dialogue.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE