Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

L’Arabie saoudite a rejeté samedi comme « infondées » les allégations selon lesquelles Ryad aurait ordonné de tuer Jamal Khashoggi, journaliste dissident disparu à Istanbul, envoyant en Turquie une équipe pour collaborer à l’enquête.

Cette disparition, qui a suscité la vive inquiétude de plusieurs pays occidentaux dont les Etats-Unis où le journaliste s’était exilé en 2017, intervient à un mauvais moment pour Ryad qui doit accueillir un sommet économique de premier plan du 23 au 25 octobre.

Le ministre saoudien de l’Intérieur Abdel Aziz ben Saoud ben Nayef a dénoncé samedi « ce qui a été rapporté dans certains médias à propos de fausses accusations contre l’Arabie saoudite (…) au sujet de l’affaire de la disparition du citoyen Khashoggi » a appris Jeune Afrique.

Arabie Saoudite sur la carte:

Publicité
Publicité

« Ce qui a été rapporté au sujet d’ordres de le tuer est un mensonge et une allégation infondée », a ajouté le ministre, dans des propos rapportés par l’agence de presse officielle SPA.

Pour rappel, M. Khashoggi, un journaliste collaborant notamment avec le Washington Post et critique du prince héritier Mohammed ben Salmane, a été vu pour la dernière fois le 2 octobre en train d’entrer dans le consulat saoudien d’Istanbul, où il était venu obtenir un document nécessaire à son futur mariage.

Quatre jours plus tard, des responsables turcs cités par les médias ont affirmé qu’il avait été tué dans le bâtiment, des allégations aussitôt jugées « infondées » par Ryad.

Birama THIOR / Senegal7

 

 

Publicité
Publicité

SENEGAL7TV

LAISSER UN COMMENTAIRE