Partager
Publicité

Dans son édition du lundi, le quotidien « Les Echos » révèle qu’il s’agit d’un charretier, dont la victime avait loué les services pour le transport de ses fauteuils depuis son domicile. De forts soupçons pèsent contre lui.  

Selon les témoins, il a été vu en train de sortir de la maison de la défunte, faisant une course au galop avec son cheval. Malgré les cris de détresse du voisinage, il continuait son trajet en se faufilant dans les dédales du quartier. Dans sa course folle, il aurait même failli percuter un enfant avec sa charrette. Certains ajoutent qu’il portait une casquette bien visée sur la tête et baissée jusqu’au visage, comme s’il refusait de se faire identifier.

En outre, le charretier devait retourner au lieu du meeting pour récupérer les autres matériels de salon et les ramener à la maison de Mariama Sagna. Mais après le premier voyage, il a complètement disparu. Et pourtant, les organisateurs ne l’ont pas encore payé.

Publicité

Oumar Diallo/Senegal7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE