Partager
Publicité

La menace de Me Wade d’empêcher la tenue de la prochaine présidentielle, si Karim Wade n’est pas candidat, n’est pas sans conséquence pour le Parti démocratique sénégalais (Pds).

Ibrahima Sène du Parti de l’indépendance et du travail (Pit) se veut formel dans Dakar Matin. A l’en croire, empêcher l’organisation de la présidentielle de 2019 à date échue, serait suicidaire pour le Pds qui pourrait être dissout pour tentative de rébellion. Pis, ajoute-t-il, ce serait un suicide politique collectif que de tenter d’empêcher la tenue de la présidentielle.

Ibrahima Sène, qui s’exprimait dans un entretien accordé à Vox Populi, précise que le Pds risque d’avoir en face de lui un Etat avec ses forces de défense et de sécurité dont le devoir constitutionnel est d’organiser les élections.

Publicité

Il se demande jusqu’à quand les membres du Pds vont-ils accepter de voir leur parti sacrifié à l’autel du fis de Wade. Pour M. Sène, Wade n’en a cure que le Pds disparaisse, si son fils n’est pas candidat.  Il se dit en phase avec Madické Niang, qui a décidé de présenter sa candidature au sein du Pds. 

Oumar Diallo/Senegal7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE