Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Et pourtant Matam est considéré comme le bastion électoral de Macky Sall. Le vent de la révolte part de l’un des plus solide fiefs de l’alliance de la république (APR); la région a manifesté ce lundi sa colère contre le régime Macky Sall pour le non de respect de promesses électorales.

La pression se fait ressentir, de jour en jour, sur le régime en place. Après les tirs groupés de l’opposition, c’est au tour des populations de se soulever contre Macky Sall. Ces Matamois, regroupés autour du Mouvement « Goomu Yaakaar Maatam » ont manifesté leur mécontentement dans les rues de Matam, les 11 et 12 mars 2018. « Nous populations de Matam, sans exception, résidentes comme celle de la diaspora, regroupées autour de ce Mouvement avons constaté le non respect des engagements de l’Etat vis-à-vis de notre localité depuis belle lurette« , ont dénoncé les manifestants, non sans lister les promesses non tenues de l’Etat. Parmi elles, la construction de l’Isep dont le début des travaux était prévu en octobre 2017 et que les cours débuteraient en octobre de l’année en cours. Que nenni.

Publicité
Publicité

Entre autres revendications, de « Goomu Yaakaar Maatam », Saïdou Abdoul Ba, coordonnateur du Mouvement de rappeler « le bitumage des artères de la ville, accompagné d’un assainissement qui devrait commencer au mois de janvier 2018 est jusque-là en veilleuse; le système d’évacuation des eaux usées et la construction de la digue de protection contre les crues du fleuve restent sans suite »
Exclusif.net

Publicité
Publicité

SENEGAL7TV

LAISSER UN COMMENTAIRE