Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Le quotidien L’Équipe rapporte que la justice française a ouvert une enquête préliminaire sur des soupçons de trucage du match de C1 entre le PSG et l’Étoile rouge de Belgrade. Les Parisiens l’avaient emporté 6-1.

Pub president2019.com

La justice française a ouvert une enquête préliminaire à Paris sur des soupçons de trucage du match de Ligue des champions PSG-Étoile rouge Belgrade du 3 octobre, a appris l’AFP vendredi 12 octobre de source proche du dossier, confirmant une information de L’Équipe.

Les soupçons visent notamment un dirigeant du club serbe qui aurait parié une importante somme d’argent sur une défaite de sa propre équipe par cinq buts d’écart, selon cette source. Le Paris SG a remporté le match 6 buts à 1.

L’enquête préliminaire a été ouverte par le parquet national financier (PNF) et confiée au service central des Courses et jeux de la police judiciaire.

Selon une autre source proche du dossier, l’alerte est parvenue à l’UEFA qui l’a transmise aux autorités françaises.

Pas d’anomalie sur le marché français

Publicité
Publicité

« Aucune anomalie n’a été détectée sur le marché français des paris, ni dans les pays partenaires du groupe de Copenhague [22 pays en majorité européens] ni via le Global Lottery Monitoring System [GLMS, réseau de loteries] », a déclaré l’Autorité française de régulation des jeux en ligne (Arjel) à l’AFP.

Selon une troisième source proche du dossier, cela voudrait donc dire que les paris auraient été effectués sur des « marchés exotiques » et peu contrôlés.

Selon le récit de l’Équipe, les instances européennes du football ont appris, peu avant le match, par un informateur qu’un très haut dirigeant de l’Étoile Rouge de Belgrade s’apprêtait, avec des complices, à miser cinq millions d’euros sur une défaite de son équipe par cinq buts d’écart, avec à la clef un gain de plusieurs dizaines de millions d’euros.

Ce dirigeant serbe aurait mis dans la boucle plusieurs joueurs titulaires de l’Étoile Rouge.

Sollicité par l’AFP, Nebojsa Todorovic, porte-parole adjoint du club serbe, a répondu : « Je ne peux en aucun cas commenter cela. »

Le porte-parole de la fédération serbe de football, Milan Vukovic, n’était pas immédiatement joignable. Afp

Souleymane Sylla-senegal7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE