Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Avec les tueries qui se multiplient à Dakar, notamment avec celle de la militante de Pastef, l’avocat et président de la Ligue sénégalaise des Droits de l’homme (Lsdh), Me Assane Dioma Ndiaye s’est dit préoccupé et exaspéré, suite à la mort de Mariama Sagna, membre de Pastef, tuée samedi dernier dans son domicile sis à Keur Massar.
Face à ce crime « crapuleux », l’avocat plaide pour que la société soit édifiée dans les meilleurs délais. Mieux, Me Ndiaye d’affirmer que «l’Etat, débiteur de l’organisation de la sécurité des citoyens, doit prendre toutes les mesures nécessaires afin que, si de tels actes ne peuvent pas être éradiqués, au moins qu’ils soient réduits à leur plus minime expression».

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE