Partager
Publicité

Au Mexique, un fait divers tragique vient de rappeler le drame des féminicides(meurtre d’une ou de plusieurs femmes ou filles en raison de leur condition féminine) que vit ce pays touché depuis plusieurs années par une vague imparable de violence contre les femmes et les jeunes filles : lors de son arrestation à Ecatepec, dans la  grande banlieue de Mexico, un couple a avoué avoir assassiné une vingtaine de femmes dans des conditions atroces.

Avec notre correspondant à Mexico, Patrick John Buffe

Les policiers ne s’attendaient à faire une découverte aussi macabre. Lorsqu’ils ont arrêté Juan Carlos et sa femme Patricia, le couple transportait des restes humains dans une poussette. Puis en fouillant leur domicile, ils ont découverts d’autres restes humains, les uns dans des seaux recouverts de ciment, les autres stockés dans un réfrigérateur.

Juan Carlos a rapidement reconnu le meurtre d’une vingtaine de femmes. Il a également avoué avoir violé plusieurs de ses victimes et vendu certains de leurs organes, ainsi que des ossements. Des examens psychiatriques ont déjà permis de déterminer que lui et sa femme souffrent de troubles mentaux.

Publicité

Après avoir pris connaissance de ces crimes, des centaines d’habitantes sont descendues dans les rues d’Ecatepec pour manifester contre les disparitions de femmes et les très nombreux féminicides, qui font de cette municipalité l’une des plus dangereuses du Mexique.

Féminicides en augmentation

Mais ce phénomène touche l’ensemble du pays. Il est même en augmentation. On estime que chaque mois, 230 femmes sont assassinées au Mexique. Ce qui représente, au bas mot, sept féminicides par jour. seneweb

Souleymane Sylla-senegal7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE