Partager

Mbacké Seck a dénoncé les « assassinats sans assassin » orchestrés par les forces de l’ordre. Le conseiller municipal et responsable du Rewmi s’expliquait vendredi sur Rfm matin en sa qualité d’invité de l’émission.

Dénoncer les « assassinats sans assassin » noté au niveau de l’enseignement supérieur. Tel est le motif du combat du Rewmi qui est monté au créneau à Thies, seulement 24 heures après la mort de l’étudiant Mouhamed Fallou Séne lors des affrontements avec les forces de l’ordre à Saint-Louis.

La conférence de presse du leader du Rewmi dans son fief lui a encore valu les foudres de certains membre de la mouvance présidentielle. Parmi ceux-là, l’ancienne premier ministre Aminata Touré. « La sortie d’Idrissa Seck est une politisation d’un événement douloureux » fait-elle savoir. ce que botte en touche Mbacké Seck. Loin s’en faut, « on ne fait pas de la politique avec la mort de Fallou Séne. ce qui le disent se trompent » souligne-t-il avant de poursuivre « notre police et notre gendarmerie sont bien formés. Seulement on leurs fait faire de la politique » martèle le responsable du rewmi qui pense que le « chef de l’Apr ne sait pas gérer des crises ».

Birama THIOR

LAISSER UN COMMENTAIRE