Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Dans sa volonté de briguer les suffrages de nos compatriotes, Me Madické Niang ne compte reculer d’un iota. Il l’a fait savoir après son retour de voyage de Doha où il s’est entretenu avec le Président Wade. Accusé de tous les péchés d’Israël par son  mentor, Me Madické compte foncer tête baissée. Adviendra que pourra.

Publicité

C’est ce mardi que Madické Niang a apporté la réplique à son mentor, Me Abdoulaye Wade relativement aux accusations de ce dernier qui le soupçonnerait d’être de connivence avec le Président Macky Sall après qu’il a déclaré sa candidature pour la présidentielle de 2019.Rappelant les moments forts qu’il a eu à passer avec Me Wade, Me Madické Niang n’est pas un homme à se laisser faire.  «  C’est le Président Wade lui-même qui, la première fois, a suscité en moi cette ambition de me mettre en première  ligne au service des Sénégalais, lors de la Oumra que nous avons effectuée en 2012 suite à la perte du pouvoir, en me disant en substance que, dans son entourage, j’étais la personne la mieux indiquée pour reconquérir le pouvoir ».Dire que c’est Wade lui-même qui a posé les jalons de cette candidature de son ancien chef de la diplomatie Sénégalaise. « Que me valent alors subitement ces accusations graves, gratuites et infondées contre ma personne alors que j’avais toujours  été considéré comme l’ami, le frère et le militant le plus fidèle ?Qu’est ce qui a pu changer si subitement entre-temps ? Ai-je eu tort d’avoir posé la question de la candidature alternative alors que beaucoup de Sénégalais, surtout les frères de parti, ont considéré que ma proximité avec Wade devait me permettre de jouer ce rôle ? Je laisse aux Sénégalais le soin de répondre à ces questions », peste Madické. En tous les cas  selon lui, c’est le Pds qui sera voué au suicide si tel est qu’il n’y ait pas une autre candidature autre que celle de Karim Wade.

Assane SEYE-Senegal7

 

 

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE