Partager
Publicité

Ce dimanche au Cameroun, 6,6 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes pour élire leur président. Huit candidats étaient en lice dont le chef de l’Etat sortant Paul Biya. Un scrutin qui s’est déroulé dans la calme, sauf dans les deux régions anglophones.

En allant voter ce dimanche, le président s’est félicité de la sérénité dans laquelle se déroulait l’élection. Si le scrutin s’est effectivement déroulé dans le calme dans la majeure partie du pays, le climat n’était pas du tout apaisé dans les régions de l’ouest anglophones.

Dans le Sud-Ouest, à Buéa, une voiture du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune et celle du sous-préfet ont été prises pour cibles. Des journalistes de l’agence France presse ont également entendu des coups de feu d’origine inconnue a la mi-journée.

Publicité

Dans le Nord-Ouest, la situation a été encore plus tendue. A Bafut, des assaillants non identifiés ont tenté d’incendier un bureau de vote avant d’être repoussés. Bamenda a, quant à elle, été le théâtre de violences. Selon l’armée, trois séparatistes ont été tués tandis que les populations sont restées cloîtrées chez elles.

Abdou Khadre Mboup-Senegal7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE