Partager
ANNONCE

Depuis quelques mois, on parle de plus en plus de manque d’indépendance de la justice sénégalaise.

L’Union des Magistrats du Sénégal (UMS) s’est elle-même plainte de ce fait par la voix de son président Souleymane Téliko.

Le procureur général s’est également invité au débat en déclarant: « les magistrats ne doivent pas chercher à conquérir et revendiquer leur indépendance en mettant en cause le pouvoir politique. Le législatif et l’exécutif ne doivent pas non plus chercher à exercer sur le judiciaire, un contrôle inapproprié. La justice doit demeurer neutre et impartiale, grâce à une indépendance garantie et un contrôle limité », a-t-il rétorqué aux magistrats dans les colonnes de Walf Quotidien parcouru par Senegal7.

ANNONCE

LAISSER UN COMMENTAIRE