Partager
Publicité

L’immigration clandestine a fait d’importants ravages en Afrique ces dernières années.

Des milliers de jeunes ont pris la voie de la mer, au bord d’embarcations de fortune, dans l’espoir de rallier l’Europe où ils espèrent trouver la voie de leur salut.

La population de Thiaroye sur mer a enregistré d’importantes pertes en vies humaines. Thiaroye sur Mer était l’épicentre des départs de migrants vers la vieille Europe.

Modou Diop, un jeune de la localité, a accordé un entretien au quotidien « Source A », lu par senegal7.com, dans lequel il raconte sa mésaventure mais aussi celle de ses compagnons.

Il a assisté à la mort de plusieurs candidats à l’immigration qui, selon lui, ont perdu la vie à cause de la fatigue, la faim et surtout la peur.

Au milieu de la mer, Modou Diop confie avoir vécu avec ses camarades de fortune des choses tout à fait irréalistes.

Publicité

« J’avais entendu en mer des chants de Layennes et aussi le vrombissement de camions qui nous suivaient », révèle-t-il avant d’ajouter qu’il était « facile quand on ne dort pas d’entendre beaucoup de choses ».

Senegal7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE