Partager

Docteur Cheikh Omar Hann  aurait  bon dos du simple fait qu’il détient une réelle base politique au niveau du département de Podor. Affable, pragmatique et très proche de sa base  départementale, le Dg du Coud est un homme du sérail apèriste qu’il n’est pas aisé de supplanter au niveau du département. Et aujourd’hui, nonobstant sa disponibilité à fumer le calumet de la paix avec Abdoulaye Daouda Diallo, il reste cependant le plus représentatif au niveau du département.

On aura beau dire mais le Directeur Général du Coud, Docteur Cheikh Omar Hann  s’impose modestement par sa représentativité au niveau de sa base départementale de Podor. Certes, il ne se mesure pas à Abdoulaye Daouda Diallo, ministre des Infrastructures et des Transports terrestres d’un point de vue protocolaire mais sur le plan politique, il serait mieux loti que le coordonnateur départemental apèriste. Politique jusqu’aux bouts de ses ongles, le maire de Ndioum ne saurait disputer la « mise politique » au niveau de son terroir. D’ailleurs, c’est véritablement ce qui lui vaut d’essuyer de sempiternels  tirs nourris, de la part de ses adversaires de même camp, qui ne lui laissent aucun répit. Ces derniers sont même allés jusqu’à le diaboliser à outrance, le traitant de tous les noms d’oiseau. Mais toute cette guéguerre n’est que l’expression des coudées franches d’un homme politique que d’aucuns croyaient à mesure de sacrifier, sous l’autel de la politique politicienne, mais qui arrive toujours à « soulever des montagnes » quand le Chef de l’Etat le désire. On en veut pour preuve les résultats des dernières élections législatives où en synergie avec Amadou Racine Sy, Cheikh Omar Hann a  arraché le département à Me Aissata Tall Sall. Aujourd’hui, le Chef de l’Etat  a reçu les Podorois sous la houlette du coordonnateur départemental apèriste, Abdoulaye Daouda Diallo accompagné d’une forte délégation. Le Premier sénégalais  a en effet tressé des lauriers au ministre des Transports terrestres mais il tient aussi à l’énorme potentiel politique du Directeur du Coud pour faire basculer Podor dans l’escarcelle du pouvoir en 2019. C’est en cela qu’ils les a tous exhortés à fumer le calumet de la paix pour relever le défis qui les attendent. Pour l’heure, le maire de Ndioum s’attelle à affiner de plus en plus ses stratégies politiques pour venir à bout du maire de Podor, Aissata Tall Sall. Selon lui, son sacerdoce à lui, c’est faire élire le Chef de l’Etat sortant au premier tour en 2019. Et rien ni personne ne pourrait le détourner de cette noble mission.

Assane SEYE-Senegal7

senegal7.com

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE