Partager

Les démêlées judiciaires ne s’estompent pas pour l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye. En effet, ce dernier, placé sous contrôle judiciaire suite à l’affaire de faux et usage de faux en écriture publique, voit la plaignante, en l’occurrence son ex-femme, Aminata Diack, se constituer partie civile.

Abdoul Mbaye pourrait être inquiété dans les jours à venir suite à la décision de son ex-femme de se constituer partie civile dans le dossier qui a valu à l’ancien chef du gouvernement d’être placé sous contrôle judiciaire, rapporte Libération qui rappelle que dans cette affaire, l’ancien officier de l’état civile, Adama Thiam a bénéficié du même traitement que M. Mbaye.

Le Président du parti Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) est accusé par son ex épouse de s’être joué d’elle en déposant, lors du lancement de la procédure de divorce, un document faisant état de leur union sous le régime de la séparation de biens.

Lequel document a été contesté par Aminata Diack, qui a présenté au juge un certificat de mariage prouvant le contraire. Suffisant pour le juge de placer le président de l’Act sous contrôle judiciaire.

Avec pressafrik

LAISSER UNE RÉPONSE