Partager

Plus les jours passent, plus l’affaire ayant opposé Bouna Manel Fall et Ngoné Ndour à la Société sénégalaise du droit d’auteur et droits voisins (Sodav), est connue. Dans son édition de ce mercredi, le quotidien Les Echos fait des révélations croustillantes sur cette affaire.

En effet, nos confrères qui sont allés à la source, sont d’avis que de «nombreux griefs allant des factures téléphoniques mensuelles onéreuses, en passant par les gratifications, recrutements et autres acquisitions de véhicules», sont à l’origine du clash entre les deux hommes.

Pour autant, soupire Les Echos, Bouna Fall conteste avec la dernière énergie, que les accusations portées en son encontre par Ngoné Ndour, sont fausses.

C’est pourquoi, refusant de se plier, Bouna Fall saisit Mbagnick Ndiaye. Qui, devant les protagonistes mardi, pour tenter d’éteindre le feu, n’a pu rien faire que de filer la «patate chaude» au chef de l’Etat qui, en dernier ressort, tranchera sur ce différend qui secoue le monde de la culture.

LAISSER UN COMMENTAIRE