Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Ce mardi, la patronne de la CIA, Gina Haspel a fait face à une commission du sénat pour discuter du meurtre du journaliste saoudien, Jamal Khashoggi. L’ombre du prince héritier Mohamed Ben Salman a plané tout au long des débats.

Après avoir été informés par la CIA, deux sénateurs américains influents, appartenant au camp républicain, auraient clairement pointé un doigt accusateur sur MBS. Une conclusion, du moins, inattendue compte tenu des relations entre les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite.

Publicité

« Je n’ai aucun doute sur le fait que le prince héritier a ordonné le meurtre et a été maintenu au courant de la situation tout le long (…)Je pense qu’il est complice du meurtre de M. Khashoggi au plus haut niveau possible » a déclaré Bob Corker au sortir de sa rencontre avec la patronne de la CIA, propos rapportés par lanouvelletribune.info, lus Senegal7.

Publicité

A noter que le président Donald Trump avait déclaré à qui voulait l’entendre que les éléments de l’enquête menée par la CIA ne permettaient pas de dire si MBS était impliqué dans le meurtre de Jamal Khashoggi, survenu en Turquie.
Cheikh KANE / SENEGAL7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE