Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Les autorités sanitaires en France ont sonné l’alarme mercredi 23 janvier 2019. Les couches à usage unique pour bébé contiennent des substances chimiques qui peuvent présenter des risques pour la santé des tout-petits. Et même s’il n’y a pas de danger grave et immédiat, le gouvernement donne 15 jours au secteur pour prendre des engagements afin d’éliminer ces produits dans les meilleurs délais. De quelles substances s’agit-il ?

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a analysé les couches jetables de 23 marques différentes. Elle y a détecté une soixantaine de substances chimiques : des dioxines, des pesticides, pourtant interdits depuis longtemps, des hydrocarbures aromatiques polycycliques et de très nombreux produits parfumants.

Ces molécules sont susceptibles de migrer dans l’urine des bébés, agresser leur peau fragile et provoquer des allergies et des inflammations. Certains de ces agents sont par ailleurs connus pour être cancérogènes ou mutagènes et sont considérés comme des perturbateurs endocriniens.

Comment ces substances se retrouvent-elles dans les couches pour bébés ? Les parfums y sont ajoutés de façon délibérée, d’autres produits proviendraient des modes de fabrication ou de la contamination des matières premières, notamment de la cellulose.

Les autorités sanitaires recommandent donc aux producteurs de faire le nécessaire pour supprimer ces produits à risque et rappellent qu’un bébé français utilise quelque 4 000 couches durant les trois premières années de sa vie.
Source : www.rfi.fr
Hassana DIALLO/Senegal7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE