Partager

Le porte-parole du Parti démocratique sénégalais n’y est pas allé du dos de la cuillère pour relever l’absence de pertinence du référendum. Pour Babacar Gaye, le régime n’a concrétisé que la mise en place du Haut conseil pour caser son allié Ousmane Tanor Dieng et des amis. “A part la mise en place du Haut conseil des collectivités territoriales pour caser ses amis politiques et créer une institution sur mesure à son allié Ousmane Tanor Dieng, aucun acte n’a été pris pour stricte application de la loi référendaire qui comporte des incongruités dont l’absence de disposition transitoire pour consolider la fixation du mandat du Président dans le quinquennat. A cet effet, d’éminents juristes s’interrogent à raison, sur la validité du mandat présidentiel au-delà du 3 avril, date à laquelle le Président Sall avait prêté serment, date à laquelle le mandat du Président prendra fin. Alors, la classe politique, la société civile et le peuple pour lequel nous nous sommes engagés en politique, devraient en tirer toutes les conséquences politiques au nom de la République et de l’Etat de droit afin d’exiger l’organisation d’une nouvelle élection présidentielle”, soutient-il.

LAISSER UNE RÉPONSE