Partager

A l’issue d’une réunion du bureau politique émaillé d’incidents, Barthélémy Dias s’est montré très dur contre la direction du Parti socialiste, plus particulièrement Ousmane Tanor Dieng qu’il accuse d’avoir plongé le parti dans la léthargie.

« Depuis 2012, la direction du parti ne fait pas de tournées, parce qu’elle n’a pas d’ambition pour ce pays. Ousmane Tanor Dieng verse dans le verbiage. Je viens d’assister à une réunion des plus catastrophiques. Ousmane Tanor Dieng ne dit rien concret de constructif, d’objectif », fait-t-il remarquer dans les colonnes du quotidien «Vox Populi ».

Poursuivant, Barthélémy Dias rappelle aux membres de la direction que leur mandat expire en 2018. Ce délai passé, Barth avertit qu’ils ne seront plus habilités à parler au nom du parti. « L’actuelle direction été élue pour un mandat de 4 ans. Ils ont été élus en2014. Ce mandat expire en 2018. A l’heure où on parle, il n’y aucune discussion autour de la vente des cartes. Au-delà de 2018, Ousmane Tanor Dieng se retrouvera dans l’illégalité la plus totale. Ainsi que toute la direction du parti. Le président Macky Sall a été élu pour un mandat de 7 ans, l’avait promis de faire 5 ans. Il a renié sa parole, mais il n’a pas violé la Constitution. Mais si Macky Sall décide demain de ne pas aller à la présidentielle de 2019, mais en 2021, il peut être sûr que ce pays sera paralysé. Ousmane Tanor Dieng, son mandat expire en 2018. A l’expiration de son mandat, il ne pourra plus se prévaloir d’aucune légitimité pour engager le Ps dans aucun soutien à un quelconque candidat ou à une quelconque candidat. On doit se pencher sur la vente des cartes et l’organisation du Congrès », a-t-il dit.

LAISSER UNE RÉPONSE