Partager
lutte_bombardier_eumeusene
lutte_bombardier_eumeusene

Àmoins de deux mois de cette confrontation royale, aucun acte administratif de nature à confirmer sa tenue à la date du 4 avril n’est posé par le promoteur Assane Ndiaye. Du coup, Bombardier et eumeu Sène continuent d’être dans l’expectative en attendant que le leader de Baol Productions ne tire cette affaire au clair.

Le promoteur Assane Ndiaye a clamé haut et fort sa volonté d’organiser ce duel le 4 avril prochain. Le patron de Baol Productions persiste et signe. Cependant, force est de constater que le temps risque de ne plus jouer en sa faveur s’il reste dans l’inaction dans les jours voire les semaines à venir. En effet, Assane Ndiaye ne dispose que de 50 jours pour l’officialisation de cette journée ainsi que la finalisation de tous les détails pour la tenue de ce choc à la date du 4 avril, fête de l’indépendance de notre pays. Avant d’arriver à ce délai, le promoteur devrait obligatoirement régulariser son combat au CNG au bureau du directeur administratif Ndiamé Diop.

Avant ou après cette procédure administrative, Assane Ndiaye doit promouvoir cette confrontation royale. Certes, Bombardier contre Eumeu Sène demeure une affiche qui pèse sur le marché commercial ; par conséquent elle n’a pas vraiment besoin de se vendre mais une manifestation de cette envergure sportive a l’obligation d’une grande promotion dans le but de séduire des sponsors. En l’espace d’un mois et quinze jours, tout reste possible pour le promoteur Assane Ndiaye.

Car, il connaît les rouages administratifs, dispose d’une expérience crédible pour gérer ce genre de situation. Le promoteur le plus en vue cette saison avec une kyrielle de combats doit poser les premiers jalons de la matérialisation de ce combat. Le doute est perceptible auprès des ténors engagés dans ce duel ainsi que leurs encadrements, quant à la possibilité de tenir cette affiche au soir du 4 avril. Tout ceci fait qu’Assane Ndiaye doit rassurer son monde et joindre l’acte à la parole.

Source : Sunu Lamb

LAISSER UN COMMENTAIRE