Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Le Parlement britannique a rejeté une seconde fois, mardi soir, l’accord conclu avec les Vingt-Sept, à seize jours de la sortie prévue de l’UE.

Publicité

Dehors, la tempête souffle. À l’intérieur de la Chambre des communes, ambiance lugubre. La moitié des bancs conservateurs sont vides pour ce qui devrait être un débat historique. À quelques heures du second vote pour sauver son accord sur le Brexit, Theresa May entreprend son discours pour le défendre. Épuisée, elle est littéralement sans voix, métaphore de sa situation. Comme une réédition de son discours cauchemardesque du congrès conservateur 2017 perturbé par une toux persistante, elle se bat pied à pied d’une voix cassée, faisant face à de multiples interruptions de députés en suçant des pastilles. Pour couronner le tout, une avalanche fait deux morts dans la plus haute «montagne» du pays, Ben Nevis (1344 mètres), en Écosse. Mais en dépit de l’humiliation qu’elle a essuyée pour son accord, Theresa May a rejette systématiquement la décision de la chambre des communes.

Publicité

Assane SEYE-Senegal7

 

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE