Partager

A Diourbel, les différentes commissions éparpillées dans le département ont inscrit 64 323 personnes. Des statistiques jugées satisfaisantes par le préfet Ibrahima Fall qui espère enrôler  100 000 électeurs avant le 30  avril 2017, date butoir des inscriptions. 

 

Sur les 93 539 électeurs de l’ancien fichier du département de Diourbel, les cinq commissions administratives ont enrôlé, pendant la période du 04 novembre 2016 au 09 mars 2017, 68,76%, soit 64 323 personnes, pour l’obtention d’une carte d’électeur et d’une carte d’identité biométrique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de L’Ouest (CEDEAO).  La ville de Diourbel, chef-lieu du département, disposant de trois commissions (deux fixes et une itinérante), a  enregistré   40 195 inscriptions, soit 75% de son objectif (53 575 électeurs de l’ancien fichier).

Le préfet du département de Diourbel, Ibrahima Fall, sceptique lors de sa première évaluation, le  25 janvier 2017 (13 710  inscriptions), se dit aujourd’hui satisfait du rythme de progression du taux d’enrôlement des électeurs  (26 485 inscrits en moins de deux mois) dans cette ville. Ces résultats ont été obtenus grâce à un réaménagement effectué par le préfet du département. L’autorité administrative a d’abord installé une deuxième commission à la préfecture de Diourbel, puis mis en place une autre commission itinérante. Après cela, il a prolongé la durée du travail des deux commissions fixes. Ces deux structures travaillent, depuis lundi 30 janvier 2017, de 08 heures à 00 heure.

Mais la satisfaction est beaucoup plus perceptible dans l’arrondissement de Ndindy où les 80% de l’ancien  fichier (11 823 électeurs/14 694) ont été enrôlés par une seule commission. La commune de Ndoulo, avec 12 306 inscrits sur les  40 267 électeurs, est à 40,70% de son objectif. Ainsi, Ibrahima Fall compte apporter des solutions à la faiblesse des inscriptions constatée dans cette zone.  «Nous allons passer d’une commission fixe à une commission mobile à Ndolo, dès la semaine prochaine, pour nous rapprocher davantage des villages environnants. La deuxième étape consistera à renforcer cette localité par la commission itinérante de Diourbel, avant le dernier virage », renseigne-t-il.

Ces modifications permettront, selon l’autorité administrative, d’atteindre 100 000 inscrits, avant le 30 avril 2017.

 OUMAR BAYO BA (Enquête)

LAISSER UNE RÉPONSE