Partager

La police espagnole, avec l’aide de l’organisme européen de lutte contre la criminalité, Europol, a démantelé, hier, un réseau de trafiquants de migrants africains. Ces derniers, selon les flics, ont été recrutés et vendus à des gens qui leurs forcent à pratiquer la mendicité devant les portes d’Eglises ou supermarchés en France, relate Les Echos.

Après 6 mois d’investigation, la police Espagnole a arrêté 7 personnes qui font parties d’un réseau de trafiquants de migrants. En effet, les mis en cause auraient fait entrer, illégalement, plus de 350 africains en France. Il s’agit, notamment, des sénégalais, des Maliens, des Guinéens et des Ivoiriens. A en croire les enquêteurs, les migrants étaient envoyés en Espagne par bateau. Avant d’être conduits, en bus, en France où ils sont obligés de se livrer à la mendicité devant les portes des Eglises ou des supermarchés.

Cependant, même si le montant de ce trafic est en cours d’évaluation, les enquêteurs ont estimé que cela pourrait rapporter des centaines de millions d’euros à ces commerçants d’êtres humains.

Pape Coly-(Stagiaire)-Senegal7

senegal7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE