Partager
ANNONCE

Face à la recrudescence des accidents mortels de la circulation, le gouvernement entend «instaurer dans les meilleurs délais le permis à point dans une logique de tolérance zéro». Présidé par le Premier ministre, Mahammad Abdallah Dionne, le Conseil interministériel consacrée à la sécurité routière, s’est tenu ce jeudi. A côté de recommandations, un plan d’actions a été déroulé.

«La proposition du ministre qui a été validée est d’instaurer dans les meilleurs délais le permis à point», indique Seydou Gueye.

Abordant d’autres mesures, le porte-parole du gouvernement d’indiquer : «Il s’agit du contrôle axé sur la sécurité routière, exercer les contrôles, mettre en place de façon très urgente un centre de formation aux métiers de la route dans un cadre multisectoriel et enfin la mise en place de brigade de sécurité».
«Au niveau du comportement, il y a un déficit de formation, il y a également des facteurs aggravants liés à l’insuffisance dans les mécanismes de contrôle et à l’occupation anarchique des voies publiques, notre comportement en tant que Sénégalais et il y a le problème de nos routes nationales qui sont en deux fois une voie», liste-t-il.

ANNONCE

LAISSER UN COMMENTAIRE