Partager

Selon la RFM, le groupe de travail sur la détention arbitraire des Nations unies s’est penché sur le dossier Karim Wade. Il estime que la détention du fils de l’ancien président de la République “est arbitraire en ce qu’elle est contraire aux articles 9 et 10 de la Déclaration universelle des droits de l’homme ainsi qu’aux articles 9 et 14 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (Pidcp) et relève ainsi des catégories I et III” Par conséquent le groupe demande sa libération immédiate. Nous y reviendrons