Partager
ANNONCE

Il n’est pas facile de dire qui était Feu le khalife général des «Tidianes». C’est, du moins, ce qu’a laissé entendre le Directeur de Timbuktu Institute. En effet, invité de l’émission Grand Jury sur la Rfm, Dr Bacary Samb a déclaré : «Al Maktoum est un homme à analyser ; un homme difficile à cerner».

Motif invoqué : «sa vie faite d’interrogations, de ruptures. Il a été le marabout qui a le plus parlé. Il a même vulgarisé cette méthodologie un peu rare de tenir des communications un peu partout au Sénégal».

Dissertant sur le mutisme Serigne Cheikh Tidiane Sy, érudit pur-sang,  Bacary Samb, politologue, de se demander : «est-ce qu’il n’avait pas déjà dit tout ce qu’il devait dire ? Son silence a fait beaucoup de bruit. Il avait tout dit, il n’avait plus rien à ajouter».

Poursuivant, le patron de «Timbuktu Institue» est d’avis que le prédécesseur de Serigne Abdoul Aziz Sy a été l’absent le plus présent dans la scène politique du Sénégal. Sa disparition a provoqué une proximité que nous n’avions pas. C’est quelqu’un qui a vécu de manière énigmatique ».

Serigne Cheikh, dit le chercheur, était «quelqu’un de très critique à l’égard des marabouts et très réfractaire aux choses imposées d’ailleurs”.

C’est, d’ailleurs, selon Dr Bacary Samb, la raison pour laquelle, Serigne Cheikh Tidiane Sy n’aimait pas le titre de Khalife Général.

«Il n’a jamais affectionné le mot Khalife général. C’est un  rejet de tout ce qui est imposé. Il est l’un des théoriciens les plus avisés de la philosophie de la tidjania. Autant l’appeler comme disait El Hadj Mbaye Dondé «l’autre chose».

Actusen.com

ANNONCE

LAISSER UN COMMENTAIRE