Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Depuis la proclamation  des résultats du scrutin présidentiel du 26 février dernier, l’opposition incarnée par le leader de Rewmi Idrissa Seck  s’est fendue d’une position  noyée dans un silence assourdissant. Un silence dérangeant n’offrant aucune perspective de reconnaissance de la victoire de Macky. Du coup, nonobstant tout le tohu-bohu autour de ce scrutin, le camp présidentiel essaye tant bien que mal de décrypter ce silence pesant dont les non-dits sèment à la limite la paranoïa au plus haut niveau de l’Etat.

Publicité
Publicité

Un silence qui parle. C’est ce à quoi s’emploie le principal challenger du président Macky qui  se contente d’une seconde place peu reluisante du fait que cette place n’a pas pu lui offrir un second tour tant rêvé par toute l’opposition. Mais ce n’est pas tant la dernière sortie de leader de Rewmi qui pose problème après la proclamation des résultats. Loin s’en faut, car, l’abcès a été crevé au moment opportun. Mais  c’est surtout son silence pesant qui dérange au plus haut sommet de l’Etat. Il est évident que  tout chef d’Etat qui gagne une élection présidentielle souhaiterait que  son principal challenger le félicite et reconnaisse sa victoire. Car, que ce soit sur le plan national ou international, cette reconnaissance politique donne des gages de stabilité  du pays et revivifie son image diplomatique de par le monde. Mais le constat reste têtu. Idy  s’emmure dans un silence que tout le Sénégal tente de décrypter. Et il ne serait pas superflu d’affirmer que l’arrestation du Colonel Abdourahim Kébé ne serait guère étrangère à ce silence pesant qui pose beaucoup plus problème qu’il n’en résout en termes de régulation du jeu politique/et ou démocratique. Le prix du silence se combine ainsi au prix d’une victoire conquise de haute lutte par le président Macky et ses ouailles. Le Président se prépare à la cérémonie de prestation de serment sur  fond d’un duel  feutré entre lui et son principal challenger. Si le silence à un prix, qu’en sera-t-il du prix d’une victoire homologuée ?

Assane SEYE-Senegal7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE