Partager

Ibrahima Faye, frère de la première dame, ne comprend pas la logique du régime de Macky Sall. Il s’est confié au quotidien Walfadjri, pour dire qu’ «il est inadmissible que le processus, qui a été déclenché dans le cadre des détournements de deniers publics, ne puisse concerner uniquement que le fils de Abdoulaye Wade, alors qu’il y avait presque 25 personnes qui ont été impliquées dans cette affaire”.

Ibrahima Faye l’a dit, ce week-end, lors du lancement de son Mouvement citoyen « Aar sa rew ». Il exige de la justice la« neutralité qui lui a toujours valu ce respect vis-à-vis des citoyens ».

Par ailleurs, le frère de Madame Marième Faye estime que, jusqu’au jour d’aujourd’hui, plusieurs engagements du Chef de l’État n’ont pas encore été respectés : «Il doit y avoir une véritable rupture, sur le relèvement du niveau de vie des Sénégalais, sur l’équilibre de la justice, sur la santé et sur tous les éléments qu’il a eu à évoquer avant qu’il ne soit élu.

Car les Sénégalais restent sur leur faim. Ce sont des engagements fermes du Président de la République qui, à ce jour, ne sont pas encore respectés. C’est à ce niveau que nous attendons le Président et son Gouvernement, mais non à ce genre de poursuites et cette manière de faire », dit-il.

Quant à l’installation d’une certaine « dynastie Faye-Sall » au sommet de la République, il tonne, sans épargner le Journaliste et secrétaire d’Etat Yakham Mbaye, «aujourd’hui qu’il est au cœur des affaires, il doit expliquer au Président l’existence réelle de cette dynastie qu’il ne cessait de mettre en exergue dans son journal.

Aujourd’hui, en dehors de Mansour Faye, qui est légitime et est dans les centres de décision, il n’y a aucun membre du Gouvernement de cette République qui est de la famille qu’il a tant dénigrée et traitée de tous les noms d’oiseau. Aujourd’hui, c’est à lui de répondre à toutes ces interpellations, puisque c’est lui qui a été le premier à parler et à écrire sur cette dynastie Faye-Sall », martèle-t-il.
Actusen.com

LAISSER UNE RÉPONSE